Pensée pour Marcelle et Marc-Aurèle

D’un regard, Plotin dépasse le dualisme et touche le point le plus difficile d’accès, le plus éloigné de nous, le plus ardu à saisir par la pensée qui pourtant le recherche tant. Ce point porte un nom : la simplicité. Et comme elle est à l’origine de tout, Plotin la nomme, tout simplement, l’Un. L’un est l’ineffable simplicité, ce dont on ne peut rien dire, ce à quoi on ne peut rien attribuer sans le dénaturer. Comment fonder une philosophie sur ce dont on ne peut parler ? et comment l’Un, s’il est absolument simple, peut-il engendre les âmes, le monde, la matière, le multiple, tout en restant Un ?

Plotin aime l’un. La simplicité de Marcceda restera gravée dans ma mémoire et mon passé.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte
Une dame inoubliable
Résultat de recherche d'images pour "marc aurèle"
son livre de chevet

Marcelle savait observer, écouter et agir quand elle sentait qu’elle devait le faire.

Une grand mère qui aimait les ados et qui motivait les jeunes femmes face aux adultes . J’aimais cette façon d’accompagner la jeunesse vers plus d’assurance.

Dans mon cœur, une dame s’est posée pour l’éternité…

Ton sourire et ton regard porte le fleuve de mon âme .

Ajaccio, jeudi 7 novembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :