Ajaccio. De la précarité face à l’illusion politicienne

Ajaccio, vendredi 8 novembre 2019

De la précarité, on en parle beaucoup en période électorale. Pourquoi pas ?

Hier, j’ai été convié à l’inauguration de casiers consignes mis en place pour les sans domicile fixe, par le secours catholique.

J’ai été surpris de ne voir que très peu de représentants de candidats qui parlent de la précarité, dans les médias.

Ils étaient absents lors de cette bonne présentation. Pourquoi sont-ils absents quand la précarité est présente devant eux ?

Dans quelques jours ou semaines , ils nous parleront de précarité sur les tribunes . Ce fléau sera mis en avant sur scène pour gagner l’opinion et les votes vers le pouvoir. Aujourd’hui, nous avons le pouvoir et très peu de personnes se sentent concernées.

Le terrain social n’est pas celui des médias. C’est sur le terrain que l’on rencontre la précarité, le plus souvent.

Un sans domicile était présent avec les bénévoles du secours catholique, les associations , et quelques élus . « M » est un sans domicile fixe corse. Il connait bien le territoire .

Cet homme vivant souvent dehors a parlé. Il a expliqué à l’assistance le réel besoin des plus fragiles. Pour lui, ces casiers sont très importants pour aider, accompagner les plus fragiles d’entre nous. Tout le monde a écouté religieusement ses paroles de bon sens.

Subissant le vol ou la perte de leurs documents personnels, il a dit que les sdf se retrouvent dans des situations très compliquées dans la rue et face aux administrations . C’est la grosse galère quand ils doivent refaire leurs papiers. Ce n’est pas faux de dire que tout le monde se trouve mobilisé, embarrassé, alors que ces casiers consignes peuvent soulager, limiter la casse.

D’un autre côté, il semblerait que les candidats qui veulent le pouvoir ne parlent de la précarité que lors de la joute électorale qui commence à peine.

Un candidat assez curieux a eu dernièrement une grande idée : armer les policiers municipaux face aux sdf. Un grand esprit que ce candidat très inspiré par la solidarité vers les plus fragiles.

Les sdf peuvent avoir des comportements désagréables avec le voisinage. Les sdf ne sont pas forcément délinquants et violents.

Pour justifier sa demande d’équipement d’armes, l’élu n’hésite pas à parler de « cannibalisme » d’un sdf, en plein cœur d’Ajaccio. Plus le mensonge est gros et plus le mensonge est avalé par les naïfs.

Quelle est la source de l’élu pour affirmer ?

Le sdf devait-il manger quelqu’un pour vouloir le « neutraliser » ?

L’élu est-il seulement conscient de ce danger mortel que peut représenter une arme dans les mains d’agents publics peu aguerris aux situations délicates ?

L’illusion politicienne peut-elle manipuler la population confrontée à des situations pénibles de voisinage qui impliquent quelques sdf ?

Entre les casiers-consignes et armes, le chemin est clair . Les casiers aident ou peuvent rassurer les plus faibles confrontés à la violence de la rue. La vie est dure pour ceux qui sont en rupture de société.

Pour essayer d’empêcher la mort dans la rue , on doit parler et faire de notre mieux .

Il est peut-être temps pour les responsables politiques de descendre dans la rue pour aider les plus fragiles en proposant un accompagnement raisonnable et humain .

Les discours politiques sont beaux, les actions politiques sont encore plus belles.

Beaucoup d’hommes et de femmes travaillent pour améliorer la vie des plus fragiles. Les politiques peuvent soutenir ces belles personnes travaillant pour le public , dans les collectivités.

Si nous mettons notre petite pierre , nous construirons une autre société plus solidaire dans la cité ajaccienne.

Aléa jacta est

La rue et la mort .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :