Pour prendre énergie et force dans la marche.

L’image contient peut-être : plante, plein air, eau et nature

Ce vendredi 22 mai a été l’occasion de sourire et de reprendre goût à la source et à la marche réparatrice.

Depuis deux mois de confinement qui ont été très contraignants, le sourire s’était effacé. Heureusement, une main tendue, un sourire, une volonté, une envie, une soignante de l’âme sont passés devant moi. J’ai apprécié, beaucoup apprécié.

Aujourd’hui, la marche en pleine forêt est venue remettre du baume au cœur. Marcher en pleine forêt avec le sourire et accompagné pour supporter ce retour à la vie a été une joie.

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air, nature et eau

Il est évident que le confinement a été destructeur. Même si le cogito a bien fonctionné.

Même avec toute la bonne volonté du monde, quand tout s’arrête, tout s’arrête.

Les quinze premiers jours du confinement ont été très durs à vivre. Il est presque sûr que beaucoup de mes semblables ont du vivre des moments très pénibles.

Chez les très petits professionnels, beaucoup ont souffert ou vont souffrir dans les semaines et mois à venir. Personne ne peut nier la catastrophe en cours ou à venir.

La Ville d’Ajaccio a décidé d’aider les commerçants lésés par la perte d’activité.

Cela démontre le réel malaise ou la vraie catastrophe.

Le fait est que j’ai ressenti le besoin de me ressourcer tout près de la nature, au milieu des arbres et de l’eau. J’ai marché.

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air et nature

Marcher  procure une joie que je ne peux définir.

Marcher vide la tête.

Marcher permet de renaître de l’intérieur.

Marcher pousse à l’observation, à l’analyse, à l’action.

Marcher au milieu des arbres et de l’eau donne l’inspiration et ressource en profondeur.

Aujourd’hui, je peux exprimer un sentiment de joie après cette marche réparatrice. Le confinement dure et use la santé. Il est bon de poser ses pieds dans la forêt qui redonne l’énergie nécessaire pour repartir au combat.

Ce n’est rien pour certains et c’est beaucoup, pour moi. La nature a été présente près de moi avec l’amour d’une main tendue.

Ce soir, je peux dire qu’un premier pas sur le chemin de la vie  a été fait.

Certes, le chemin sera long et difficile. J’ai l’habitude d’affronter l’incroyable ou l’absurde qui m’ont tant fait souffrir. Maintenant, l’enjeu est grand pour retrouver l’essentiel. Tout ce qui a été fait est une récompense et une invitation à poursuivre la marche vers l’avant…

Le temps ôte tout , le temps donne tout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :