Ajaccio. Passer l’Appel « I was » , dimanche 5 juillet.

Devant le tribunal d’instance d’Ajaccio, ce dimanche 5 juillet 2020, à partir de 18 heures.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

La démarche « I was » étant très importante pour conscientiser la population face aux violences sexuelles , je dis qu’un nombre important d’hommes et de femmes conscients pourraient soutenir et accompagner la démarche courageuse des jeunes qui se lèvent pour dire et montrer la terrible réalité souvent cachée, par honte ou peur des représailles.

Avoir peur ne doit plus être un frein quand le collectif est très important.

 Accompagner la jeunesse meurtrie, le temps d’une marche, est la moindre et première des actions pour montrer et dire que l’impossible peut devenir UN possible face aux crapules qui sont souvent très proches dans l’ombre ou dans la pression.

Avoir peur ne fera pas reculer l’imbécilité. Au contraire, la peur renforcera la méchanceté de l’absurde.

Déjà, à Bastia, la manifestation a été un premier pas significatif pour les jeunes adultes ou adolescents qui se sont sentis soutenus, compris par leurs ainés.

Cette manifestation organisée à Ajaccio pourrait être bien plus importante si, en amont, le message est suffisamment relayé par le plus grand nombre dans la rue et sur internet.

La dignité humaine ne doit pas être sacrifiée  par la barbarie de l’absurde.

Se lever après avoir été victime est un signe de courage pour affronter ses bourreaux et les mettre en lumière et au ban pour instruire les plus jeunes devant les dangers des rapports humains pervers.

Les parents aiment leurs enfants, souvent.

Les enfants se coupent de leurs parents, en cas de désaccords.

Les parents et les enfants peuvent aimer être en accord tout le temps.

Cette marche organisée par la jeunesse pourrait être l’occasion de réunir toutes les générations face à un très grave problème de société, ici comme ailleurs.

Marcher le dimanche 5 juillet, à partir de 18 heures, d’un point A (le tribunal) au point B (la Préfecture) tracera un fil d’Ariane dont tout le monde parlera pour conscientiser la population souvent ignorante ou fascinée.

Marcher avec la jeunesse est un droit et un devoir pour l’avenir joyeux.

Parce que notre jeunesse le vaut bien, avec d’autres, je marcherai avec elle.

Aléa jacta est  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s