D’Ajaccio. La troisième semaine file…

Ajaccio, vendredi 20 novembre 2020, le ciel est gris.

Résister, résister est le verbe que je répète pour tenir bon.

Je dois rester positif, malgré cette grisaille du temps et des gens.

Il ne pleut pas en ce milieu d’après midi.

Après trois semaines, cette couleur du ciel montre l’état de la rue. La rue est calme , triste.

La première semaine a été chaude, effervescente avec le coup d’arrêt à l’économie. Enfin, surtout chez les commerces non essentiels.

Les responsables publics ont révélé le changement d’état chez les français. Les dépressions ont augmenté sur un mois.

La colère du début de confinement a laissé place à une déprime collective. Les cafetiers et restaurateurs, un certain nombre, se sont résignés et proposent l’illégalité en ouvrant pour une journée symbolique le 1er décembre afin de contester l’autorité publique quitte à recevoir des amendes.

Ce second confinement attaque le moral des gens. Nous ne sommes plus au printemps, période de l’année où les oiseaux sont de joyeux siffleurs.

Pourtant du côté de l’économie, le premier ministre se veut confiant :

« L’activité économique de notre pays ne s’effondre pas, elle se tient beaucoup mieux que pendant le premier confinement et c’est heureux » Source Le point. 20/11/2020

Le premier ministre insiste sur la responsabilité individuelle et collective en demandant de ne pas relâcher les efforts face à la propagation du virus.

Depuis des années, j’ai observé que le temps libre gagné, le désœuvrement ont mené vers la déraison. Aujourd’hui, il est difficile de faire prendre conscience à des individus qui sont à mille lieux de la responsabilité individuelle.

Beaucoup, dans la détresse et la peur, sont prêts à rendre l’illégalité comme la règle à suivre, sans se soucier des conséquences pour ceux qui luttent et se dévouent pour sauver des vies atteintes par le virus. Enfin, il est dur d’être légitime et de basculer dans l’illégalité.

Pour l’argent, beaucoup ne reculent ou ne reculeront pas. La santé des autres ne les perturbent pas dans leur course vers l’argent. Que feraient-ils si un des leurs était soumis à la maladie ?

Qui peut savoir ce que les uns et les autres feront ?

L’état dépressif augmente dans la société. Nous sommes le vendredi 20 novembre 2020.

Après trois semaines, on sent que la colère est moins forte dans la rue. Même si elle est présente sous le soleil ou sous la pluie. La dépression guette.

L’inquiétude est de plus en plus présente chez les acteurs de la vie économique. Certains commerçants vont devoir se résoudre à vendre des biens pour sauver leurs commerces.

On voit tous ces murs invisibles dressés entre les individus dans cette société labyrinthe.

En cette troisième semaine, les responsables publics commencent à s’inquiéter de l’état dépressif des français.

On observe depuis fin août, une augmentation continue et globalement significative des états anxieux et une diminution de la joie de vivre.

Si on s’intéresse à la source du mal, on s’aperçoit que la dépression n’est que la surface émergée de l’iceberg d’un dysfonctionnement sévère de la société.

Je me demande si cette fragilité qui a muté en dépression que l’on remarque, aujourd’hui, n’était pas déjà parmi nous, bien avant .

La société que je voyais, cachait son mal être dans le désœuvrement, dans la « fiesta ». Toutes les soirées festives montraient cette débauche dans l’alcool et les drogues. Les jeunes étaient consommateurs.

Je ne pouvais m’adapter à cette société malade. Il en allait de ma santé mentale.

Cette période de novembre me montre que je n’avais pas tort de rester en recul et d’observer cette société malade en essayant de comprendre.

Le temps ôte tout, le temps donne tout.

Chiffre Trois (III) Romain | TattooForAWeek Tatouages Temporaires Plus  Grande Boutique Tatouage Temporaire Du Monde - Information Produit -  Lettres & Chiffres - TB/K13-L3-R1-K3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s