D’Ajaccio. Lettre aux « 5000 demandeurs d’arbres »

Mercredi 9 juin 2021.

Bonjour à tous,

je suis très sceptique. Pourtant, je me dis qu’un possible peut se réaliser quand la prise de conscience se fait. Je suis « pessoptimiste » (en colère face à mes semblables si différents et serein pour l’avenir).

Cette lettre est un point d’étape sur le chemin que nous avons commencé, ensemble, en juillet 2019. La pétition pour les arbres avait été prise en compte par le Maire d’Ajaccio qui était sensible à la cause . Une réponse publique avait été faite via le premier adjoint, M. Sbraggia.

Tout semblait aller dans le temps et le bon sens.

Aujourd’hui, tout est retardé, à la traine.

En ce début juin, c’est un rendez-vous retardé qui est remarqué. Les plantations se feront à l’automne. Les responsables ont décidé.

La chaleur arrive sur la petite île de Corse. L’été sera chaud.

Le soleil chauffe le jour. Le feu brûle la nuit.

En Corse, nous vivons entre plusieurs dimensions. Les intérêts sont divers. Le bons sens partagé n’est pas tendance ou la ligne à suivre avec le plus grand nombre de citoyens.

Comme certains peuvent le savoir, depuis des années, je sers les uns et les autres avec la présence et le temps. Je suis fier de servir. C’est , pour moi, une joie que d’apporter aux uns et aux autres dans la convivialité.

Depuis le 1er septembre 1998, j’en ai vu passer des milliers d’individus sur ce cours Napoléon, dans les deux sens. J’en ai rencontré beaucoup des personnes. J’ai échangé sur les problèmes du cœur de ville et de la cité. J’ai appris. J’ai beaucoup observé.

Les arbres, la nature, la jeunesse et le lien social étaient, sont et seront mon fil politique jusqu’à mon dernier jour sur cette petite planète bleue.

Il en est ainsi.

Peut être une image de une personne ou plus et plein air
Sous notre arbre (2020)

En juillet 2019, après plusieurs rencontres sur la chaleur en ville et les arbres , l’importance du lien entre l’homme et la nature, j’ai initié une pétition en juillet 2019 pour interpeller nos « représentants élus » responsables Ajacciens pour les conscientiser et les accompagner vers plus de nature et d’humain.

J’ai fait de mon mieux, sans forcer, sans sortir de mon périmètre, face au palais Lantivy.

J’ai demandé à ceux qui avaient une conscience de signer cette demande légitime, utile pour aujourd’hui et demain.

Certains ont signé avec les « 5000 » dont le Maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli.

Le Maire a promis et s’est impliqué pour plus d’arbres, de nature sur le territoire. Nous étions en août 2019.

Les enfants d’Ajaccio et d’ailleurs grandiront et se souviendront, dans quelques années, que des arbres avaient été plantés pour eux, par leurs anciens. Une bonne action ne peut qu’être reconnue.

Même les cours d’école vont être arborées.

Vous avez été « 5000 demandeurs » dont le Maire d’Ajaccio sur cette pétition.

Vous êtes les acteurs témoins depuis deux ans sur ce fil d’Ariane.

Seul et petit, j’ai fait ce qui était important à nos yeux : demander des arbres !!

je demanderai des arbres, sans me lasser, pour nous et ceux qui arriveront.

Le Maire d’Ajaccio a promis, a signé avec les « 5000 ».

Les arbres viendront !!

Je pense l’homme sérieux, mais tout est possible dans ce monde.

Le Maire d’Ajaccio est entouré. Il n’est pas seul à décider et à faire dans la cité. Les collaborateurs travaillent…

Quelques arbres ont été plantés dans la cité. D’autres ont été coupés.

Sur le cours Napoléon, quatre magnolias et deux tilleuls ont été plantés, en mars 2020 devant l’église St-Roch.

Les travaux se poursuivent sur le cours Napoléon, en juin 2021. Devant le palais Lantivy, le chantier avance.

Avec la lente réouverture du BDC, ce 9 juin 2021, je pensais que les arbres, côté pair auraient été plantés avant l’été et la grosse chaleur. Il n’en sera rien jusqu’à l’automne. Philosopher sur l’absurde .

Prendre cette triste nouvelle, en faire du positif en regardant, vers la fin de l’été, en demandant encore plus d’arbres dans la rue sera mon seul fil, à partir de ce début juin 2021.

Cette semaine du 7 juin 2021, les responsables de la Ville d’Ajaccio nous ont fait savoir à presque tous, par voie de presse, que les arbres seront plantés dans quelques mois . Noté !!

Il faut, donc, se faire une raison et attendre sagement que le nombre et l’intelligence collective agissent vers le bien. Ce n’est simplement qu’une question de quelques mois, après les chaleurs estivales.

Il est , notamment, remarquable d’observer que personne n’est responsable de la chaleur qui va frapper fort sur le trottoir fini . Qui aurait pu anticiper pour limiter la casse chez nos représentants ?

Tout le monde sait qu’il fait chaud tous les ans, mais cela ne gène que peu de personnes, en fait.

N’étant pas concerné, rien n’est grave pour les responsables qui ne vivent pas sous l’intense chaleur, tous les après midi de l’été, ils sont à l’abri ailleurs.

23 ans de présence sous l’accablante chaleur, je sais de quoi je parle pour la chaleur sur le cours Napoléon.

Punition ?

Un arbre a été coupé pendant les travaux devant le BDC. Un arbre où des ajacciens et autres venaient se poser sous ce petit coin d’ombre .

Avant juin 2021, il faisait de l’ombre et de l’air pour ceux qui cherchaient à s’abriter pendant l’été. Il est parti.

Un lampadaire a remplacé l’arbre. La chaleur est déjà intense. Même les parasols n’y feront rien . Du zénith au soir, le soleil va taper sur le bitume et le béton. Les gens fuiront le cours Napoléon. Évidence !!

Bref, je voulais juste signifier aux « 5000 demandeurs d’arbres » que nous avons manqué le rendez-vous du printemps, avant la grosse chaleur. Je pensais que les arbres, ou du moins un bon nombre auraient été plantés avant la reprise de juin . Constat.

Je sais, aussi, que tout le monde œuvre autour du Maire d’Ajaccio depuis des mois.

Je sais que les arbres viendront sur le cours Napoléon .

La frustration de cinq ou six mois aurait pu , probablement, être évitée.

Après tous ces mois très difficiles à vivre, ce retard est un obstacle de plus sur le chemin de vie, mais la raison et la sagesse devront s’armer de patience.

Je voulais dire et encourager les « 5000 demandeurs » à ne rien lâcher sur la nature. Elle qui est notre maison. Les arbres sont de bons compagnons de vie. Ceux qui sont conscients savent que les arbres sont sources de vie.

Au sortir de la crise, ce 9 juin 2021 marque, donc, une nouvelle étape.

Les établissements pourront ouvrir en extérieur et en intérieur. Rester raisonnable pour aller et venir en Corse. Mais il y aura beaucoup de monde cet été, en Corse.

Vu la situation ubuesque et la chaleur suffocante qui vont s’abattre, tous les après midi, sur cette partie du cours napoléon, je reprends mon Bâton de marche pour signifier la réalité : la chaleur fait fuir .

Le coeur de ville ne peut attirer personne si le bon sens n’est pas au rendez-vous.

Les « 5000 demandeurs d’arbres » le savent pertinemment. Observation.

Il est donc important de ne plus laisser passer le temps. Ce qui ne peut être dit ne doit plus se taire, alors j’écris.

Nous ne sommes plus au temps de l’alerte, mais du constat.

Vu la situation hallucinante que je vis depuis trop longtemps, j’ai bien compris que je devais soit me plier , soit me casser.

Alors, par delà ces deux options, j’ai pris du recul en restant zen. Du coup, l’horizon est devenu si vaste que des chemins plus souriants s’ouvrent vers demain.

Dans quelques jours, les électeurs iront glisser leurs bulletins de vote dans les urnes, le 20 juin 2021.

En ce moment, la tension monte sur le territoire. Des feux criminels ont détruit des établissements .

Le même soir, le feu a stoppé la saison pour tous ces établissements visés. L’ambiance ne sera pas à la fête, en 2021.

Pourquoi détruire ? Qui détruit ou sème le chaos ?

Par ailleurs, le mois de juin sera d’élections.

Le 20 juin 2021, les élections parleront d’avenir. Le 27 juin 2021, un roi sera sacré.

Les candidats sont sur la ligne de départ. Il faudra un bon programme.

Le point le plus chaud ?

Le pouvoir d’achat !!

Les Corses, dans un grand nombre, s’appauvrissent d’année en année. les statistiques le montrent.

La majorité devient pauvre et une minorité, seulement, se gave.

La précarité ?

Qui en parle vraiment dans son programme ?

Je suis de ceux qui pensent que changer de regard et de chemin en allant vers la nature est une bonne chose pour tous.

Pour cela, je dis, je répète que les arbres sont l’avenir des humains dans notre petite cité et plus loin encore.

Je compterai les jours pour les « 5000 demandeurs d’arbres ».

Aléa jacta est.

Aucune description de photo disponible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s