Où la journée mondiale du livre au Bookcrossing Ajaccio / Aiacciu …

via Où la journée mondiale du livre au Bookcrossing Ajaccio / Aiacciu …

Publicités

Un fil suivant, en Avril 2018

Ajaccio, le dimanche 22 avril 2018

Haiku 2018/04/19
Rêver l’horizon
Le crépuscule s’en va
Aube du lever…P.B

Haiku 2018/04/19
Penser et aimer
Dans le profond d’un regard
Mai mois qui viendra…P.B

Haiku 2018/04/18
De la racine
Vers les nuages volés
Zeus s’éveillera…P.B

Haiku 2018/04/18
Au loin , l’horizon
Les ailes du désir vont
L’aube s’éveille…P.B

Délivrée Parole
Parole des hommes et vie des ombres.
Élocution en attente de la volonté d’un instant
Quand le verbe s’impose aux foules barbares.
L’éloquence, la sagesse et le calme créent l’être
Qui porte la voix vers les nuages voyageurs
Qui emmènent la promesse de l’aube vers son destin.
Propos de l’homme relayé par-dessus les monts fleuris
Par l’engagement des ancêtres, puissants guides
Dont la sentence fait écho entre le ciel et la terre.
L’expression des bâtisseurs répondra aux voix célestes
De l’étrange passager, fils de la terre…
2018 avril… Petit gr(a)ein
P.B

haiku 2018/04/17
Depuis le rocher
Zeus veille sur ses guerriers
L’avenir rougit…P.B

Haiku 2018/04/17
De la nuit tombée
Les ombres s’avanceront
La lumière viendra…P.B

Silence
Si, si je pense en silence.
J’observe tout ce qui m’enserre
Je pense que la vie nait du silence. Le bruit vient du silence et s’élance au loin, vers le silence.
Je vois ce bruit comme j’entends la pluie tomber, puis faire silence.
Je prolonge le silence pour user le bavard. Il se tait et je parle dans le silence pour aller vers lui.
J’aime beaucoup le silence, les silences. Ils sont fidèles et sans bruit.
Je me plais à observer une femme et son silence. Elle est belle et désirable.
J’aime le vent qui lève la fleur et ses pétales dans la rosée du matin sous les bois ;
Les chênes s’éveillent, les oiseaux se parlent en silence.
P.B 2018 avril

Haiku 2018/04/16
Au loin, le chemin
Partir de soi vers l’autre
Hier s’efface…P.B

« La poésie est quelque chose de plus philosophique et de plus grande importance que l’histoire. » Aristote

Résultat de recherche d'images pour "cedre du liban"

Un fil d’haikus d’avril 2018

Ajaccio, le dimanche 22 avril 2018

Haiku 2018/04/22
Au raz des vagues
la vue des Sanguinaires
Porte vers l’été…

Haiku 2018/04/22
De l’envers des maux
invisible parole
le futur s’ouvre…P.B

Haiku 2018/04/21
Le monde de joies
Les différences mariées
Un autre jour vient…P.B

Haiku 2018/04/21
Dans l’ombre de nuit
Les gestes des chimères
A l’aube viendront…P.B

Haiku 2018/04/21
Tout système use
Hier ne passera pas
Finie l’illusion …P.B

Haiku 2018/04/21
Marcher tête en l’air
Le monde est coupé en deux
Les jours s’empilent…P.B

Haiku 2018/04/21
Entre chien et loup
La tour ne fait qu’un seul tour
D’hier à demain …P.B

Haiku 2018/04/20
Doux clair de lune
Silence du jour ambré
Avril paisible…P.B

Haiku 2018/04/20
Du pain et des jeux
Emprise et in fine
Rêver aujourd’hui…P.B

Haiku 2018/04/19
Emporté par l’élan
Unis vers l’uni filent
Demain veillera…P.B

« Ce n’est qu’au prix d’une ardente patience que nous pourrons conquérir la cité splendide qui donnera la lumière, la justice et la dignité à tous les hommes. Ainsi la poésie n’aura pas chanté en vain. » A.Rimbaud

Image associée

Où l’alcoolisme détruit la société…

Ajaccio, le dimanche 22 avril 2018

Lu dans l’actualité corse:  « L’alcoolisme au féminin , un secret bien gardé »

Souvent, nous pensons être seul dans l’observation d’un mal, d’un fléau pour la société.

Il arrive que , tôt ou tard, des tabous se brisent pour dévoiler le massacre causé par la souffrance, la peur, la perversion, l’emprise .

Selon certaines études , il s’écrit:

« Entre 20 et 79 ans, environ une femme sur dix déclare consommer de l’alcool tous les jours et environ 4 sur 10, toutes les semaines. Il existe des différences sur le plan social avec les consommateurs excessifs masculins : alors que ces derniers sont plus nombreux dans les classes socioprofessionnelles défavorisées et qu’ils peuvent attaquer l’alcool dès le matin au bar, les femmes concernées occupent volontiers des postes à responsabilités et boivent seule, pour noyer leur stress. Autre différence notoire : si le mariage est plutôt un facteur de protection pour l’homme, il n’en est rien chez la femme. »

Le stress est souvent mis en avant pour expliquer la ou les causes du mal.

Mais, qui peut dire d’où vient le stress ?

Chacun peut avoir sa petite idée, sa vérité .

Si tout le monde était sincère et sans peur de la critique ou du jugement, on pourrait poser les maux sur une table et parler du socle commun.

Nos passés, nos familles révèlent une partie de ce que nous sommes , de ce que nous portons dans nos bagages.

Comme tous les autres , nous avons une histoire à raconter , plus ou moins romancée.

Elle a un fil conducteur qui est la réalité des faits. Elle a une « couverture » plus ou moins épaisse qui enveloppe ce fil . Les secrets de famille peuvent être enfouis au plus profond mais avec le temps, l’huile remonte à la surface de l’eau.

Pour cela , ce qui prônent le silence ou le secret contrôlent et maintiennent le tabou.

Veulent-ils se protéger ou protéger ?

La frontière est trouble.

La lumière est présente , même derrière cette opacité entretenue.

Dans la lumière, rien de mauvais ne peut arriver pour les bienveillants.

Dans la lumière , les monstres meurent.

Aujourd’hui, les femmes boivent comme les hommes naguère et parfois plus.

Les hommes dépassés par les femmes alcoolisées pourraient ils être moins stressés?

Si les femmes s’écroulent, le monde basculerait et la jeunesse se détruirait en observant leur père et leur mère imbibés et malades. Ils les laisseraient tomber, ils s’en écarteraient de honte et le stress s’installerait dans leurs vies.

L’alcool « fidèle » pour un homme, une femme ou un jeune n’est pas le bon compagnon .

Si c’était le cas , la société aurait le sourire.

A force d’avaler des couleuvres ou des lampadaires nous plongeons, plus ou moins vite, dans les ténèbres de nos vies.

Un verre d’eau, un jus de fruit  peuvent être de bons palliatifs pour qui aurait la force de résister ou de s’éloigner de l’alcool destructeur.

Le tabou s’effrite  et permettra d’engager la parole libératrice pour tous . Ce n’est pas compliqué.

ALEA JACTA EST ITA EST

Résultat de recherche d'images pour "ALCOOLISME"